Infection à Mycobacterium microti chez le renard en France

8 juillet 2021

Dans un article récent, les membres Anses d’Innotub ont décrit que Mycobacterium microti, le bacille de la tuberculose de campagnols, peut infecter des renards. Lors d’une investigation conduite dans quatre régions enzootiques de tuberculose bovine en France –qui inclue les Pyrénées Atlantiques, proche de la frontière espagnole- dans laquelle des renards roux ont été trouvés infectés par Mycobacterium bovis, M. microti a également été trouvé de façon concomitante dans la population vulpine.

L’infection semble se produire par l’ingestion de nourriture contaminée –probablement de petits rongeurs infectés qui constituent le réservoir de M. microti- étant donné que les nœuds lymphatiques mésentériques sont les plus affectés.

Bien que les renards soient sensibles à M. microti, ils semblent jouer un rôle de cul de sac épidémiologique pour cette bactérie, compte tenu du fait qu’aucune lésion tuberculeuse visible ni aucune excrétion via les fèces n’ont pu être observées.

Tout en confortant des données préalables, ces résultats mettent l’accent sur la large distribution de M. microti dans la faune sauvage et dans l’environnement, l’important risque d’exposition pour les animaux de rente et la possible interférence que cette bactérie peut ainsi provoquer lors de l’utilisation de tests de dépistage et de diagnostic de la tuberculose bovine.

Publications connexes

Coordinateur de projet
Les partenaires
Financement
envelopecrossmenu